LE COIN PRESSE

PRIX DÉCERNÉS

2019 Prix du jury - meilleure sculpture, Besançon, France

2013 Prix du public - meilleure peinture, Château du Pertusier, Morteau, France

2013 2ème prix du jury - meilleure peinture, Besançon, France

2001 Sculpture Department Best Achievement Award – Corcoran School of Art, Washington DC, USA  

2000 Berthold Schmutzhart Award – Washington DC, USA

Fille avec Kimono

ÀPROPOS

Jean Uroz commence par composer ses œuvres comme des collages, en assemblant sur ordinateur diverses images trouvées, qui se percutent et se répondent jusqu’à entrer en résonnance. Collision frontale entre le moyen-âge européen et le Japon intemporel par exemple, les enluminures gothiques et les kimonos. L’artiste s’impose une thématique – ce fut longtemps les contes occidentaux fusionnés avec le Japon classique, c’est depuis peu la Chapelle Sixtine peinte par Michel-Ange - comme un fil rouge qui court sur des dizaines d’œuvres et plusieurs années. Il crée par séries, comme un couturier monte des collections. Il définit pour un temps un univers spécifique, à l’intérieur duquel chaque tableau renvoie à tous les autres, comme autant de facettes d’un même prisme.

Bon nombre de ses œuvres peintes s’inspirent ainsi des contes des Frères Grimm ou de Perrault, rejoués par des néo-geishas modernes. On y voit des beautés asiatiques aux sourires énigmatiques superposées à des scènes de batailles médiévales, où des chevaliers en armure s’entretuent à coups de sabres et de lances. Deux cultures et deux époques éloignées, mais similaires par certains aspects, qui se répondent par-delà le temps et l’espace. Le roi Arthur enfant s’identifie avec l’empereur du Soleil Levant. On croit avoir à faire à une estampe ukiyo-e, avant de reconnaître au premier plan une Alice tatouée d’un lapin kawai.  Il en résulte un sentiment d’équilibre mystérieux dans l’union des contraires, entre féminin et masculin, Orient et Occident, sensualité et violence, peinture réaliste et dessin stylisé, modernité et antiquité, yin et yang.

Les toiles de Jean Uroz dégagent un sentiment de calme et de paix, de douceur et d’harmonie. Elles ouvrent sur un monde onirique, tout à  la fois réaliste et délibérément hors du réel. Un univers étrange mais séduisant, surréaliste mais familier, jamais angoissant.  L’aspect décoratif assumé, la recherche d’équilibre dans la composition, d’harmonie dans les couleurs, le perfectionnisme esthétique ou tout simplement, la quête de la beauté, c’est aussi ce qui fascine l’artiste dans la culture classique japonaise.

Des contes, il a perçu le sens occulte, alchimique, le message à la fois transmis et caché par les symboles.  Ses peintures sont pleines de détails, qu’il faut prendre le temps d'observer et déchiffrer  – il y a ce que l’œil voit, et derrière, en-dessous, des significations cachées, superposées, des couches d’interprétations successives, des associations d’idées, des doubles sens. L’artiste est seul détenteur des clés. Quand il parle de ses toiles, il entrouvre certaines portes. Mais, pudique, il préfère parfois ne pas en dire trop plutôt que de trop (se) dévoiler.

Jean Uroz met son savoir-faire impressionnant et sa maîtrise éprouvée des techniques picturales au service d’une quête de beauté formelle et d’équilibre, d’élégance et de pureté esthétique, d’innocence au fond. Son art offre un refuge, dans les songes d’époques reculées ou de cultures lointaines, comme pour oublier ne serait-ce qu’un instant le chaos et la perte de sens du monde contemporain.

Lars Kophal,

Freelance content writer et journaliste

IMG_0049 (1).JPG

UNE BLANCHE NEIGE ASIATIQUE S'INVITE À NEUCHÂTEL

Canal Apha - 30.08.2013

Contactez-moi pour les demandes concernant la presse ou les médias.

Contactez

DEUX ARTISTES SE PARTAGENT LE PRIX DU PUBLIC

Est Républicain, 10.10.2013

C'est le peintre Suisse Jean Uroz de Neuchâtel qui a remporté le prix du public de l'exposition montée par le Lions club de Morteau.
Jean Uroz a déjà un joli tableau de chasse avec plusieurs prix décernés, dont le Berthold Schmutzhard à Washington DC, le Sculpture department best achievement award du Corcoran School of art de Washington DC.
Un artiste abordable qui a ravi le public.

P1000117.jpg

PRIX DU JURY - Jean Uroz

"La naissance de Pégase"

28.10.2019

https://www.lionsclubbesanconcite.org/nos-actions/exposition/5-exposition-peintures-et-sculptures-2019.html

Pégase_Jean_2019_Lions.jpg

LIVE PERFORMANCE OF THE PLAY BY OSCAR WILDE

The Washington Post 15.11.1997

Théâtre vide